Endobiogénie :
est une médecine intégrative, qui prend en compte l’ensemble du fonctionnement de l’organisme. Connue et pratiquée en France depuis plus de 40 ans, elle se développe notamment auprès des patients qui cherchent une manière plus naturelle de se soigner.

Plante médicinale :
plante utilisée à des fins thérapeutiques.

Phytothérapie :
traitement ou prévention des maladies par l’usage des plantes.

Physiologie :
partie de la biologie qui étudie les fonctions et les propriétés des organes et des tissus des êtres vivants. Elle s’applique aussi bien au règne animal qu’au règne végétal.

Physiopathologie :
étude des troubles du fonctionnement de l’organisme ou de ses parties, au cours des maladies.

Phytothérapie clinique :
Elle n’est pas une médecine par les plantes. C’est une application thérapeutique qui repose sur une approche globale de l’homme, donc sur une notion de terrain.

Médecine Intégrative :
le terme médecine intégrative est utilisé pour désigner le recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives (non conventionnelles) dans le suivi d’un patient.

Médecine personnalisée (en quoi se différencie-t-elle de la médecine classique… ?) : une médecine individualisée qui répond aux particularités de chaque personne.

Système endocrinien :
est composé par l’ensemble des organes (glandes endocrines) qui possèdent une fonction de sécrétion d’hormones, ainsi que d’autres cellules endocrines dispersées en dehors de ces organes endocrines.

Système hormonal :
est constitué de glandes et d’organes qui sécrètent des hormones. L’hormone est une substance chimique élaborée par une glande ou un organe, et qui, par transport sanguin, exerce une action spécifique sur un tissu ou un autre organe

Système neuro-végétatif :
le système nerveux autonome ou système nerveux viscéral (aussi appelé système nerveux végétatif) est la partie du système nerveux responsable des fonctions non soumises au contrôle volontaire1. Il contrôle notamment les muscles lisses (digestion, vascularisation…), les muscles cardiaques, la majorité des glandes exocrines (digestion, sudation…) et certaines glandes endocrines. Le système nerveux autonome contient des neurones périphériques mais aussi centraux.

L’homéostasie :
processus de régulation par lequel l’organisme maintient les différentes constantes du milieu intérieur (ensemble des liquides de l’organisme) entre les limites des valeurs normales.

Symptôme :
Toute manifestation d’une affection ou d’une maladie contribuant au diagnostic, et plus particulièrement tout phénomène perçu comme tel par le malade.

 Sources :

  • Larousse encyclopédie médicale en ligne
  • Wikipédia