Le zinc, un allié puissant face à l’infection virale…

Par le Dr en Pharmacie Céline Talleux

Le zinc est un oligoélément qui intervient dans l'expression et dans la régulation de nos réponses immunitaires.

Zinc: un allié puissant de notre système immunitaire

Le zinc est un oligoélément, vous allez le comprendre, fondamental pour notre santé. Il est le cofacteur de plus de 300 réactions enzymatiques dans notre corps. Ainsi sa présence est nécessaire dans les métabolismes glucidiques, protéiques, lipidiques. Mais aussi dans la régulation de l’équilibre acido-basique et des gènes…

Sa contribution à l’optimisation de l’adaptation est donc évidente tant au niveau des fonctionnalités des axes endocriniens qu’au niveau des réactions de l’immunité et de l’inflammation.

Une réflexion intégrative autour des rôles du zinc dans:

L’inflammation

Le zinc intervient dans la synthèse des molécules de l’inflammation et la régulation de l’expression des gènes des cytokines inflammatoires.

D’autre part, qu’elle soit physiologique ou pathologique, l’inflammation génère des radicaux libres qui viennent abimer nos propres structures. Le zinc est un cofacteur d’une puissante enzyme du système de protection anti radicalaire appelée la superoxyde dismutase. Là encore nous ne pouvons pas en faire l’impasse.

L’Immunité

Si le zinc est connu pour son implication dans la minéralisation osseuse et les processus de cicatrisation et de synthèse de collagène. De même, il est important de préciser son rôle de soutien des muqueuses barrières notamment l’intestin dont l’intégrité impacte fortement notre immunité.

Les axes endocriniens

La fonctionnalité de l’axe thyréotrope, celui qui nous donne de l’énergie durable, est aussi concernée par le statut en zinc. En effet sa présence est indispensable à l’activité de la 5’desiodase l’enzyme qui transforme les hormones T4 en T3.

L’axe somatotrope en lien au métabolisme glucidique sera également très impacté par son déficit.

Cet oligo-élément influence en effet la synthèse, le stockage et la libération de l’insuline. Mais également la glycolyse, la gluconéogenèse et le transport du glucose dans les cellules de graisses.

L’humeur et les sens

Signalons également l’impact du zinc sur l’équilibre de l’humeur, tellement cruciale dans ce passage de vie inédit ; mais aussi la perte d’appétit et du gout en cas de déficit, là ça fait beaucoup !

Quand manquons-nous du zinc?

Le risque de déficit est relativement fréquent.

Notons alors certaines situations dans lesquelles il peut survenir plus facilement lors des cas suivants :

Consommation excessive du zinc par notre organisme

  • chez les sportifs, lors de la grossesse ou de l’allaitement 

Insuffisance d’apport

  • dans le cadre du végétarisme ou de
  • nutrition déséquilibrée.

En lien à un défaut d’absorption digestive du zinc:

  • chez les personnes âgées,
  • lors de maladies de l’intestin,
  • la prise de médicaments de l’ulcère gastrique (les inhibiteurs de la pompe à protons),
  • les maladies hépatiques ou
  • l’alcoolisme

Où pouvons-nous trouver du zinc?

Les sources alimentaires de zinc  d’origine animale et végétales sont les:

  • fruits de mers, poissons, abats, viandes,
  • produits laitiers, œufs, céréales complètes et légumineuses,
  • algues, levure de bière…

Cependant, l’absorption intestinale du zinc n’est que de 30% chez le sujet jeune et passe à 20% chez le sujet âgés …

Un déficit en zinc ou autre micronutriment de santé, sans même atteindre la carence, ne permet pas au corps les meilleures dispositions d’adaptation face à l’agression.

Être attentif à la qualité de notre assiette en terme de densité micronutritionnelle est donc une attitude de prévention de santé à prioriser face au coronavirus.

Soignez votre alimentation pour entretenir votre santé.

Par le Dr Céline Talleux, le 28 avril 2020