L’argile, un outil thérapeutique : les dentifrices

Par le Dr. Réda Bounab

Les dentifrices à l’argile sont de plus en plus à la mode. Mais qu’en est-il de leur efficacité ? Pour répondre à cette question, il faut d’abord se demander ce que l’on attend d’un bon dentifrice.

Argile

En effet, 3 critères principaux sont classiquement retenus pour évaluer un dentifrice. Les 2 premiers concernent la santé. Le troisième est un critère cosmétique.

  • Premièrement, son pouvoir de polissage. Plus les dents sont polies et lisses, moins il y a de plaque bactérienne. De ce fait, les risques de caries et de gingivite sont réduits.
  • Deuxièmement, son pouvoir d’abrasion. Ainsi, plus l’abrasion est forte, plus les dents sont abîmées. En d’autres termes, le pouvoir d’abrasion d’un dentifrice doit être le plus faible possible afin de préserver l’intégrité de la surface dentaire ; par conséquent, les risques de sensibilité et de fragilisation de l’organe dentaire seront évités.
  • Dernièrement, son pouvoir de nettoyage des tâches. En outre, nos habitudes quotidiennes font apparaître des dépôts sur nos dents (thé, café, tabac, vin rouge, tisanes…). Par conséquent, on attend d’un dentifrice qu’il nous aide à les enlever.

L’argile en dentifrice répond parfaitement aux 2 critères de santé.

Tout d’abord, l’argile a un très bon pouvoir de polissage, meilleur que tous les dentifrices à base de silice hydratée (la plupart des dentifrices en contiennent).

De plus, elle a un très faible pouvoir d’abrasion, respectant l’intégrité de l’organe dentaire.

Par contre, elle est d’efficacité variable pour enlever les tâches incrustées à la surface des dents.

Dans tous les dentifrices, le Silicium est le principal élément qui permet le nettoyage et le polissage. Cependant, l’argile n’est autre qu’un silicate d’aluminium.

dentifrice naturel
Silica

C’est pourquoi, dans l’argile en dentifrice, c’est surtout de la finesse des grains et le mode de fabrication qui assurent ses caractéristiques de polissage, tout en respectant la santé des dents.

Toutefois, pour ceux qui fabriquent leur dentifrice « maison », attention aux argiles sélectionnées. En effet, certaines contiennent des micas, au pouvoir très abrasif. Les formes ultra-ventilées corrigent ce phénomène par le procédé de séparation des micas des autres silicates plus fins.

De plus, toutes les argiles ne se valent pas. Ainsi, deux types d’argile ont été évaluées comme étant efficaces pour le brossage. D’une part, la bentonite, considérée comme une smectite. D’autre part, le kaolin raffiné.

Finalement, l’argile peut être considérée comme un composé efficace pour la santé bucco-dentaire.

Tout compte fait, c’est une application supplémentaire de l’argile, qui vient s’ajouter à beaucoup d’autres, y compris dans le domaine de la santé.

Références

  1. Schemehorn BR1, Moore MH, Putt MS. Abrasion, polishing, and stain removal characteristics of various commercial dentifrices in vitro. J Clin Dent. 2011;22(1):11-8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21290981
  2. Elmore AR; Cosmetic Ingredient Review Expert Panel. Final report on the safety assessment of aluminum silicate, calcium silicate, magnesium aluminum silicate, magnesium silicate, magnesium trisilicate, sodium magnesium silicate, zirconium silicate, attapulgite, bentonite, Fuller’s earth, hectorite, kaolin, lithium magnesium silicate, lithium magnesium sodium silicate, montmorillonite, pyrophyllite, and zeolite. Int J Toxicol. 2003; 22 Suppl 1:37-102.      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12851164
  3. ABC de l’argile, Dr Jean-Christophe Charrié – 2007 – Grancher

Par le Dr. Réda Bounab, le 27 avril 2020