La congestion avant l’inflammation Prévenir les virus.

Par le Dr. Jean-Christophe Charrié

Congestion_adaptation_Conseil_santé
La congestion comme la rizière

Dans la suite du précédent article relatif à l’éducation familiale, portant sur l’adaptation, parlons aujourd’hui de la congestion. 

Dans notre organisme l’ensemble de nos cellules baignent dans un « jus » : le liquide extra cellulaire.
Ce liquide a principalement pour mission d’hydrater  les cellules, leur apporter leur repas et récupérer leurs déchets.

Ce jus n’est pas autre chose que le sang dépourvu de ses globules rouges.

Mais dans ce liquide peuvent circuler des agresseurs ( virus 🦠, bactéries, …) et donc on y retrouve des « gardiens de la paix » et des « militaires de combats » qui savent faire régner l’ordre et détruire les agresseurs. 

Ce jus doit stagner suffisamment pour assumer sa fonction nutritive. Ce liquide doit aussi circuler pour éliminer les déchets produits par la nutrition des cellules. Ni trop, ni trop peu.

Alors la congestion, comment cela fonctionne-t-il ?

Cela fonctionne comme une rizière. Vous voyez ces magnifiques photos de montagne en Asie qui ressemble à des mosaïques de miroirs ?
La rizière c’est un lieu où l’eau stagne.
Le pied de riz symbolise la cellule.

S’il n’y a pas assez d’eau, le riz meurt de soif.
S’il y a trop d’eau, le riz meurt noyé.
Si l’eau stagne trop longtemps, elle croupie et le riz meurt en pourrissant.
Si l’eau circule trop vite le riz meurt arraché

Alors l’humain a conçu tout un système de gestion de cette stagnation -congestion – en créant des portes qui permettent de faire sortir tranquillement l’eau quand celle-ci menace de croupir ou quand le niveau est trop haut et d’autres portes pour faire rentrer tranquillement l’eau quand la rizière menace de s’assécher ou quand l’eau a déjà donné tous ses nutriments.
Ainsi homo sapiens sapiens a inventé un système qui gère la CONGESTION de la rizière et permet ainsi au riz de se développer sans contrainte.

Et bien l’homme n’a rien inventé. Il n’a fait que reproduire ce qui se passe en lui même, car toutes nos cellules ( a l’exception des globules rouges et blancs et des plaquettes) vivent dans des rizières hyper spécifiques, organisées de façon particulière et chaque organisation constitue un organe spécifique du fait de la fonction qu’il doit jouer pour l’organisation générale et la survie de l’organisme.

Pour gérer le flux de cette congestion et pour qu’elle reste PHYSIOLOGIQUE il y a un système complexe régulateur qui dépend en particulier du SYSTÈME NERVEUX VÉGÉTATIF et plus particulièrement du parasympathique aussi appelé NERF VAGUE.

Si la congestion est mal régulée elle devient PATHOLOGIQUE et favorise le débordement de l’inflammation qui devient alors pathologique à son tour. MAIS TOUT CELA FAVORISE L’INSTALLATION DES VIRUS ET BACTÉRIES DANS NOTRE CORPS.

Alors maintenant, que pouvez vous faire au quotidien pour optimiser votre congestion et donner à votre organisme les meilleurs moyens possibles pour lutter 🤼‍♀️ contre les agresseurs ?

Il vous faut limiter prioritairement la stimulation du parasympathique.

Et la glande qui stimule le plus le parasympathique c’est le pancréas suivit du foie. Les deux principales glandes de la digestion.

Alors il convient d’adopter une alimentation dite d’épargne pancréatique, soit : 

1- Mastiquer et salivez longuement à chaque bouchée quand vous mangez. Tout le travail fait en bouche ne sera plus à faire plus bas. alimentation industrielle.

2- Eviter les graisses cuites, les fritures, les plats cuisinés et l’alimentation industrielle.

3- Eviter les protéines les plus difficile à digérer par le pancréas – protéines de lait de vache principalement, viande rouge, …-

4- Eviter ou réduisez les produits réputés inflammatogènes de l’intestin – gluten, farine moderne, l’excès de produits laitiers …

5- Eviter l’alimentation « morte » industrielle – conservateur, édulcorant, exhausteur de goût, la plupart des Equelquechose , …

Et mangez tout le reste 😀. Et si vous en ressentez le besoin faite la sieste.

Râpez une pomme 🍏
Saupoudrer de cannelle en poudre
Un petit jus de citron 🍋
Un peu de gingembre frais râpé
Une cuillerée à soupe de myrtilles surgelées
et de flocon d’avoine
Une cuillerée à café de pollen
Et un peu de gelée royale 👑

Vous avez là un excellent petit-déjeuner ou goûter. Je vous invite à ne pas le prendre en dessert à la fin d’un repas comprenant des protéines afin d’éviter une fermentation et une inflammation digestives. 

Ainsi les fruits 🍇 🍍🥭🍑🍒 crus quel qu’ils soient doivent être mangés soit 30 minutes avant une protéine ou 3 h après.

Retrouvez d’autres conseils du Dr Charrié sur l’alimentation anti-inflammatoire en cliquant ici.

Par le Dr. Jean-Christophe Charrié, le 18 mars 2020